[2001] – Bureaux et ateliers – 78530 Buc

Pour redonner vie et modernité à d’anciens hangars aéronautiques (Louis Blériot y rangeait en 1920 les aéroplanes de ses clients), « Maufras et associés architectes » a travaillé sur leur assise et leur couverture. Les charpentes métalliques d’origine Carnegie ont été restaurées et mises en exergue par un jeu de lumière traversant tout le volume intérieur. La destination industrielle des locaux est signalée par l’utilisation en partie basse d’une maçonnerie de blocs de ciment brut.

Cette rénovation porte sur un ensemble de bâtiments industriels situés sur l’ancien terrain d’aviation de Louis Blériot à Buc dans les Yvelines. Ce site du haut plateau de Buc se trouve à moins de cinq kilomètres des zones d’activités de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Vélizy.

 

Les bâtiments existants se composaient de trois hangars formant une grande surface de 4500 m² au sol, éclairée latéralement et zénithalement, couverte par une spectaculaire charpente métallique datant de 1928 et d’un immeuble de bureaux encadrant ces trois hangars, construit à la fin des années 1970, et développant 6 200 m² sur trois niveaux.

 

L’ensemble a été occupé jusqu’en 1998 par des filiales de Thomson/Thales, et a été mis en vente par leur direction immobilière. L’initiation par le biais d’une promesse de vente, le montage administratif du dossier, et l’étude technique ont été réalisées par M2, société d’assistance à maîtrise d’ouvrage, et « Maufras et associés architectes ».

 

Le terrain d’assiette des bâtiments a une superficie de 23 127 m², et la constructibilité potentielle de ce terrain est de 37 000 m² HON.Le programme de valorisation du site a prévu le curage complet des installations existantes dans les hangars et leur rénovation en ateliers, la démolition de certaines constructions parasites et la rénovation complète des bureaux.

 

Ce programme a recueilli un excellent accueil de la mairie de Versailles et des Bâtiments de France car il contribuait à la mise en valeur d’un patrimoine industriel essentiel de cette commune.

La rénovation offre ainsi une surface locative de 10100 m² (5050 m² de bureaux et 5050 m² d’ateliers) entièrement louée par la société Matra automobile à partir de novembre 2002.

 

Les ateliers sont composés de trois hangars en structure métallique construits entre 1927 et 1928 avec des profils cornières laminés de la société Carnegie, USA.

Ils font face à un environnement végétal de grande qualité et au parc du château de Buc. Ils présentent leurs trois pignons sur quatre vingt dix mètres de long et ont ainsi un impact visuel très fort.

 

En concertation avec la mairie de Buc, il a été choisi de favoriser l’expression de leur vérité structurelle à travers la reconstruction des maçonneries de ces pignons. Cette reconstruction vise à signifier la mémoire du passé en dégageant dans un plan en avant les fermes métalliques d’une légèreté particulièrement remarquable.

 

Cette nouvelle façade comporte donc deux registres s’inscrivant dans la trame d’une charpente métallique neuve.

En partie basse et jusqu’au niveau de l’entrait, une maçonnerie de blocs de ciment architectonique montés à sec, et donc sans joint de ciment apparent, fournira une échelle de lecture rapprochée, évoquera le statut industriel du bâtiment, et garantira la confidentialité nécessaire des activités industrielles.

Au dessus, et en fermeture du triangle de la ferme, un pan de verre armé translucide autorisera une vision en profondeur de la succession des fermes qui constituent les toitures de ateliers.

 

Ce jeu de contrastes entre masse et légèreté, opacité et profondeur, met ainsi en valeur la ferme métallique historique devant un plan translucide permettant des réflexions multiples et changeantes avec la luminosité extérieure, ou celle intérieure des ateliers.Les autres façades concernées par la rénovation sont celles de l’immeuble de bureaux et se contentent d’un ravalement dans l’esprit de l’existant.

Afin d’assurer un contrôle des apports solaires compatible avec les exigences du rafraîchissement des plateaux de bureaux, un brise-soleil est posé en partie haute des bandes filantes de fenêtres.

 

 

terrain : 23 127 m²

programme : Rénovation (initialement étudiée pour le centre de design de Matra automobile)

Salles d’exposition/Ateliers : 5 050 m²

Bureaux : 5 100 m²

Stationnement : 350 PLACES

calendrier : études : 2000 – 2001 ; chantier : 2001 – 2002

coût : 7 M€

maître d’ouvrage : Valbuc

montage d’opération : M2

Fiche signalétique

En voir plus

Galerie

Télécharger la fiche projet